Croix latine, en bronze émaillé Chrisme et rameaux
Croix latine, en bronze émaillé Chrisme et rameaux
Croix latine, en bronze émaillé Chrisme et rameaux
Croix latine, en bronze émaillé Chrisme et rameaux

Croix latine : Chrisme et rameaux d’olivier – 11 cm – 0212

78,86 

Croix latine, en bronze émaillé comprenant un motif central représentant le Chrisme, symbole paléo-chrétien pour désigner Jésus-Christ. Les 4 branches de la croix sont animées de décors stylisés pouvant représenter des flammes ou des feuilles d’olivier.

Le fond de la croix est émaillé avec des émaux blancs, bleus ou verts ; les branches de la croix sont alors décorées avec des feuilles émaillées rouges ; ou bien, pour le modèle présentant le fond de la croix en rouge, avec des feuilles vertes.

  • Effacer la sélection
Share :

Croix latine, d’inspiration paléo-chrétienne, Chrisme et rameaux d’olivier.

Cette croix avec Chrisme et rameaux est en bronze véritable et est ornée d’émaux grand feu. Du Chrisme, au cœur de la croix, partent des feuillages en émaux, qui peuvent styliser des rameaux d’olivier ou des flammes.

4 couleurs d’émaux pour le fond de la croix : Le rouge, le vert, le bleu et le blanc qui s’opposent aux couleurs des feuilles pour mettre en valeur cette croix murale très décorative.

Le Chrisme est un symbole chrétien remontant aux origines du christianisme. Il est formé des deux lettres grecques des deux lettres grecques Χ (chi) et Ρ (rhô) – soit les deux premières lettres du mot Χριστός (« Christ »). Le premier empereur romain chrétien, Constantin Ier, s’est converti à la suite de l’apparition de ce symbole dans le ciel à la veille de la célèbre bataille du Pont Milvius (28 octobre 312), bataille qui devait lui assurer la victoire définitive sur son adversaire et concurrent Maxence, qui était par ailleurs son beau-frère. Outre l’apparition du Chrisme dans le ciel, Constantin entendit aussi les paroles Εν Τουτω Νικα, traduit en latin par In hoc signo vinces — « Par ce signe tu vaincras ». Bien qu’encore païen à cette date, Constantin décide de faire apposer ce symbole sur le bouclier de ses soldats. Les détails de cette vision sont rapportés par l’historien Eusèbe de Césarée, qui les tenait de la bouche même de Constantin.

A la suite de la victoire du Pont Milvius, Constantin est accueilli triomphalement à Rome et y proclamé unique empereur romain d’Occident. Il crédite sa victoire au nom du Dieu des chrétiens, dont il interdit enfin la persécution sur les territoires qu’il dirige alors (la partie occidentale de l’Empire romain). Cependant Constantin avait déjà cessé toutes les persécutions contre les chrétiens depuis 306 dans les provinces de Gaule et de Bretagne qu’il contrôlait alors. Sous la nouvelle bienveillance impériale, la foi chrétienne peut enfin se propager sans être inquiétée par des persécutions violentes.

De nombreux produits de notre catalogue présentent ce symbole du Chrisme, témoignage historique du triomphe de la foi, comme par exemple la référence 882 – Chrisme émaillé (9,5 cm) ou encore la référence 890 – Croix murale en bronze émaillé : chrisme et volutes (10,5 cm).

Informations addtionnelle

Dimensions 11 cm
Choix de La Couleur

Blanc – White, Rouge – Red, Vert – Green, Bleu – Blue