Saint Marc - Miniature tiré des Grandes Heures de la reine Anne de Bretagne
Saint Marc - Miniature tiré des Grandes Heures d'Anne de Bretagne

Saint Marc – Miniature tiré des Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Afin de célébrer la récupération par la police ce samedi 22 avril 2018 du magnifique cœur-reliquaire d’Anne de Bretagne qui avait été odieusement volé six jours auparavant, et en ce jour de la saint Marc, nous avons choisi de vous présenter la miniature de cet Evangéliste tiré des Grandes Heures ayant appartenu à la Reine Anne.

Née en 1477 à Nantes et morte le 9 janvier 1514 à Blois, Anne, duchesse de Bretagne, devint tout d’abord reine des Romains en épousant par procuration en 1490 Maximilien de Habsbourg, futur empereur du Saint Empire Romain Germanique, mais ce mariage politique en pleine guerre franco-bretonne ne fut pas consommé. A l’issue de la guerre, la paix signée, elle épouse en 1491 le roi de France Charles VIII et est sacrée reine de France en l’Abbaye royale de Saint-Denis l’année suivante, puis devint reine de Naples et de Jérusalem lors de la conquête de Naples par son époux.

Veuve de Charles VIII en 1498, elle épouse l’année suivante son successeur, Louis XII, de qui elle aura deux filles qui parviendront à l’âge adulte, Claude de France, épouse par la suite de François Ier, et Renée de France, épouse d’Hercule II d’Este, duc de Ferrare, Modène et Reggio.

Une mécène remarquable

La reine Anne de Bretagne fut une grande protectrice des Arts et des Lettres. Elle exerça son mécénat auprès de nombreux poètes & écrivains, comme Jean Marot, et s’entoura des musiciens les plus célèbres de son temps : Johannes Ockeghem, Antoine de Févin, Loyset Compère & Jean Mouton. Elle possédait une bibliothèque étendue pour son temps, qui comportait au moins cinquante manuscrits. Parmi ceux-ci figurent quatre livres d’Heures remarquables pour leurs qualités artistiques exceptionnelles : les Grandes Heures (commandes à Jean Bourdichon), les Heures (demeurées inachevées), les Petites Heures, les Très Petites Heures.

Ce folio ci-dessus – représentant l’Evangéliste saint Marc avec son lion, en train de composer son évangile – est donc tiré des Grandes Heures d’Anne de Bretagne, où il figure parmi les 49 grandes miniatures en pleine page de l’ouvrage, magnifiquement peintes sur fond doré. Au bas de la miniature débute le saint évangile selon Marc : Initium Sancti Evangelii secundum Marcum.

La Reine commanda ces Grandes Heures à l’enlumineur Jean Bourdichon, au début du XVIème siècle, et l’artiste mis cinq ans, de 1503 à 1508, pour les réaliser (il toucha pour ce travail la très belle somme pour l’époque de 1050 livres tournois versée en six cent écus d’or). Après avoir figuré dans les collections des rois de France, l’ouvrage fut versé à la révolution au Cabinet des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France où il figure sous la côte Ms latin 9474. Vous pouvez consulter en ligne l’intégralité de ce manuscrit fabuleux numérisé sur le site Gallica de la BnF.

Ces Heures sont curieusement à l’usage de Rome et non selon l’usage de Paris, pourtant traditionnel pour les souverains et la Cour de France depuis la fin du Moyen-Age jusqu’au règne d’Henri III.


Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire